Les Diables Rouges : l’efficacité pour répondre aux critiques


Douze ans ! Douze ans que la Belgique attendait de pouvoir vibrer à nouveau derrière son équipe de football à l’occasion d’un grand tournoi international. Et dire que le triple succès des Diables Rouges, a été accueilli en triomphe par la population, relève de l’euphémisme !

Pourtant, le jeu proposé par les Belges a fait naître de nombreuses critiques. Que cela soit Pierre Ménès critiquant les choix du sélectionneur fédéral Marc Wilmots dans l’Equipe ou les supporters brésiliens faisant part de leur mécontentement durant les matches, nombreux sont en effet ceux qui n’ont pas, au contraire de la nation belge, vibré pour Hazard, Kompany et les autres.

Mais au pays, on préfère se moquer des critiques en argumentant par d’imposantes statistiques et d’implacables constats :

  • En réalisant un 9 sur 9, la Belgique est l’un des quatre uniques participants à avoir gagné ses 3 matches de poules. Les autres sont les Pays-Bas, la Colombie et l’Argentine. Une référence ?
  • Avec ce 9 sur 9, toujours, la génération dorée des Diables a marqué à jamais l’histoire du football national en réussissant pour la première fois de son histoire à gagner ses 3 matches de poule en phase finale de Coupe du Monde.
  • Outre un pénalty totalement idiot offert par Vertonghen face aux Algériens, Thibaut Courtois n’a jamais paru en difficulté et a tout arrêté, faisant de la défense la Belge la co-meilleure du tournoi.
  • Sur les 4 buts inscrits par les Diables Rouges, 3 sont venus du banc (et le quatrième est une reprise sur une frappe d’un joueur à nouveau venu du banc). De quoi prouver que les changements tactiques de Wilmots sont jusqu’ici, et contrairement aux affirmations de certains, judicieux.
  • Aucun joueur n’a souffert de crampes ou paru finir un des trois matches sur les rotules. Marc Wilmots l’a d’ailleurs affirmé : « Nous sommes physiquement et mentalement prêts et frais pour la suite de la compétition. »

Et s’il est vrai que la Belgique n’a pas affiché le plus beau jeu, elle peut se targuer tout de même d’avoir passé le premier tour dans un groupe où, probablement surcotée, était considérée comme l’épouvantail. Du coup, lors de son premier match, elle s’est retrouvée aux prises avec une équipe d’Algérie refusant complètement le jeu et se retranchant à onze dans ses 35 derniers mètres une fois le pénalty inscrit.

Ensuite, face à la Russie, là encore les Belges ont affronté une équipe bien organisée qui, il est vrai, s’est créée quelques occasions contrairement aux Algériens. Mais deux accélérations en fin de partie ont suffit pour apporter la victoire dans le camp des Diables.

Enfin, face à la Corée du Sud, l’équipe expérimentale (8 changements par rapport au match face à la Russie) réduite à dix juste avant la mi-temps s’en est sortie sans jamais paraître puiser dans ses réserves et malgré un jeu dur des Coréens toléré par un arbitrage plutôt laxiste.

En d’autres termes, sans avoir il est vrai affiché leur meilleur visage, ou en tous les cas leur plus beau, les Diables Rouges ont parfaitement négocié de premier tour de compétition. Et tout le monde ne peut pas en dire autant. Demandez à l’Italie, l’Espagne, l’Angleterre ou le Portugal, voire, dans une moindre mesure, aux Ivoiriens, aux Croates ou aux Ghanéens ce qu’ils en pensent …

La Grèce, sans non plus bien jouer, s’est elle aussi qualifiée pour les huitièmes de finale, confirmant qu’une Coupe du Monde ne se joue pas avec le beau jeu, mais avec de l’efficacité. On ne joue pas une Coupe du Monde, on la gagne ! Rien ne sert de calculer, spéculer, ou de foncer tête baissée. La Belgique a jusqu’ici, à défaut de spectacle, fait preuve d’un incroyable contrôle des événements et des circonstances. Une maîtrise tactique évoluant selon ses adversaires.

Et puis doit-on rappeler qu’en 2010, l’Espagne avait gagné ses quatre derniers matches sur le score de 1-0 avant d’être sacrée championne du Monde ?

Publicités

À propos de alexisfontana74

Rédacteur en chef du blog Le RDV des Supporters et La Bonne Passe !

Publié le 28 juin 2014, dans Analyses, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :