Les 10 raisons de l’échec brésilien


1. Les équipes advserses récupèrent la majorité des deuxièmes ballons

​Lors des dégagements des gardiens, les milieux brésiliens ne parviennent pas à récupérer les deuxièmes ballons si important pour gagner la bataille du milieu de terrain. Ce sont donc les milieux adverses qui sont à la retombée de ballons et permettent un jeu vers l’avant.

2. Un manque de percussion de la part des milieux offensifs brésiliens comme Oscar

Le milieu de terrain de Chelsea, pourtant si important dans son équipe, n’est pas parvenu à percer les défenses adverses par sa percussion. Ces mouvements ont été trop lents durant le Mondial, ce qui l’a conduit à perdre un grand nombre de ballons.

Toutefois, le milieu de terrain de la Seleçao à été le plus entreprenant hier, par ses courses individuelles, il a permis de franchir les lignes néerlandaises. Il sauve avec la prestation d’hier, un Mondial très difficile pour lui.

3. La Seleçao en démarrage « diesel »

La preuve encore hier avec une passe dans l’intervalle pour Robben dès la 2′ qui laisse la défense brésilienne aux abois. Thiago Silva, contraint à faire une faute, provoque un penalty dès le début du match.

Les brésiliens ont donc du mal à rentrer dans leur match, les adversaires en profitent et inscrivent des buts pour s’assurer le score dès le début de la rencontre. La Seleçao doit ensuite courir derrière le score !

4. Beaucoup trop d’espaces entre les lignes brésiliennes

C’est le gros point faible du Brésil, le bloc équipe est beaucoup trop large. Lors des attaques brésiliennes, la défense et les milieux sont en retard et les hommes en attaque se retrouvent donc esseulés.

Même chose lors des retours défensifs. De nombreuses fois la défense brésilienne s’est retrouvée en infériorité numérique, les milieux défensifs brésiliens ne faisant pas leur retour nécessaire pour aider leurs coéquipiers.

La preuve hier, lorsque David Luiz remet un ballon de la tête dans la surface, Blind est bien tout seul pour ajuster tranquillement face à Julio Cesar sans être inquiété par un éventuel retour des milieux défensifs.

5. Une défense trop lente

Bonne chance pour le Paris Saint-Germain ! La défense composée de David Luiz et de Thiago Silva est beaucoup trop lente dans ses relances et se fait énormément de frayeurs en perdant un grand nombre de ballons. Laurent Blanc va devoir rectifier celà en Ligue 1 !

6. Le manque de détermination

Le Brésil devrait être au top à ce niveau-là ! Jouer dans son pays, devant son public doit multiplier la hargne de marquer et de proposer un jeu convenable.

Mais depuis la déroute face à l’Allemagne, la tête n’y est plus. Les hommes de Scolari ont été victimes d’un choc trop violent face aux allemands et il va falloir du temps pour « éponger » celà. Un long deuil attend la Seleçao qui va devoir relever la tête.

7. Un manque de lucidité dans le jeu

Le Brésil est très décevant à ce niveau-là. Des passes courtes imprécises, des transversales approximatives, à ce niveau de la compétition, la qualité doit être optimale. Les brésiliens doivent être irréprochables hors durant le Mondial, beaucoup trop d’erreurs ont entachées la prestation des hommes de Luiz Felipe Scolari.

8. Un retour défensif trop lent

Une défense face à son but lors des retours défensifs, ce n’est jamais très bon lorsqu’on joue à ce niveau-là. La défense brésilienne est submergée lors des contres-attaques adverses et s’expose à de lourdes conséquences car elle n’a plus d’issues.

9. Une dépendance Neymar

Sans Neymar, le Brésil n’est plus rien ! L’attaquant vedette de la Seleçao porte à lui seul l’espoir d’un titre pour le Brésil toutefois l’espérance à été de courte durée puique l’attaquant barcelonais s’est fracturé une vertèbre. Le Brésil ne s’en est jamais remis !

10. Une colonne vertébrale inexistante

Le Brésil ne possède pas de leaders à proprement parlé, on parle plus de grosses individualités. A part, la défense du PSG, les milieux de terrain et les attaquants n’ont jamais été les mêmes à chaque match de ce Mondial. Il n’y a pas de régularité dans cette équipe. La faute à Scolari ?

Publicités

À propos de alexisfontana74

Rédacteur en chef du blog Le RDV des Supporters et La Bonne Passe !

Publié le 13 juillet 2014, dans Analyses, et tagué , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :