Manchester United, chantier en cours


Cette saison s’annonçait sous les meilleurs hospices pour les Mancuniens, un nouveau coach (Louis Van Gaal), un recrutement 5 étoiles (Blind, Rojo, Di maria, Falcao) et une saison 2013/2014 à effacer des mémoires. La seule chose que les Red Devils n’ont pu s’offrir cet été et qui leur a grandement manqué jusqu’ici est le temps de construction d’une équipe. Car, oui Manchester a désormais une des meilleures attaques du monde. Mais la philosophie de van Gaal et son animation offensive. Ainsi qu’une défense new look et inexpérimenté, ont mis un certain nombre de matchs à s’appliquer. Cependant depuis un mois, les Mancuniens sont sur une pente ascendante et commencent à être habitués à jouer ensemble. À l’image du nul face à Chelsea, le chantier rouge avance, mais n’est toujours pas fini.

Un mois d’octobre réussi

Il y a 1 mois, les Mancuniens s’inclinaient sur la pelouse de Leicester sur un rocambolesque 5-3. Alors, que la défense était pointé du doigt pour sa perméabilité inquiétante, les coéquipiers de Wayne Rooney faisaient le dos rond en espérant des jours meilleurs. Depuis, le jeu n’est pas tout à fait au point, mais les résultats sont là. Avec 4 matchs sans défaites (2 victoires, 2 matchs nuls), les Red Devils se retrouvent à 4 points de la 3e place occupée par City.

Une défense stabilisée

Pour pouvoir comprendre la défense d’United cette année, il faut retourner du côté du Brésil et plus précisément de l’équipe des Pays-Bas coaché par Van Gaal. Adepte du 3-4-3, l’entraineur Batave a voulu reproduire ce schéma du côté d’Old Trafford. Cependant, la premier league et la défense Mancunienne ne sont pas adaptés à ce schéma. Après une série de 4 matchs sans victoires. La défense de United est repassée à une défense à 4, donnant beaucoup plus d’équilibre. Bien suppléer par un David de Gea irréprochable depuis le mois d’août, Van Gaal semble avoir trouvé la bonne solution.
De plus, le Néerlandais a trouvé en la personne de Danny Blind, le parfait accord entre la défense et le milieu. Suppléer par un Marouanne Fellaini retrouvé. Manchester a montré ce week-end face à Chelsea son regain d’agressivité ainsi que sa solidité défensive sur coup de pied arrêté. Le point noir de l’animation défensive reste encore la gestion des contre-attaques où la défense se fait plusieurs fois prendre de vitesse par les attaquants adverses à l’image d’Hazard ou encore lors de la débâcle face à Leicester.

Une attaque toujours en chantier

Valencia, Mata, Herrera, Van Persie, Rooney, Di Maria, Falcao. Voilà l’attaque au complet du Manchester 2014/2015. Malgré l’absence de coupe d’Europe, les dirigeants Mancuniens ont pu s’offrir une des armadas les plus impressionnantes d’Europe. Avec 16 buts marqués en 9 journées, Manchester ne fait pas partie des meilleures attaques du championnat. (6e attaque) Cependant, les chiffres ne montrent pas à quel point l’attaque Mancunienne peut faire mal, surtout si Angel Di Maria poursuit sur son rythme actuel, avec 3 buts au compteur et 4 passes décisives, l’Argentin a réussit son intégration. Le casse-tête de Van Gaal, chaque semaine est de se demander comment faire jouer tous ces joueurs ensembles ? L’entraineur a testé plusieurs formules : 4-3-3 serré face à Leicester et West Ham avec Blind – Di Maria Herrera – Rooney – Falcao Van Persie. Contre Everton (victoire 2-1), c’est un 4-3-3 beaucoup plus espacé qu’a pondu Van Gaal pour compenser la suspension de Rooney Blind – Valencia Di Maria sur les côtés Mata occupant le poste de n°10 et Van Persie Falcao en pointe. Enfin, la dernière formation testé contre WBA et Chelsea est beaucoup plus défensive avec un 4-2-3-1 Blind Fellaini – Di Maria Mata Januzaj – Van Persie.

Au final, c’est donc trois organisations différentes que Van Gaal a testé. Avec à la clef à chaque fois des buts inscris, de plus les remplaçants qui rentrent n’enlève en rien à la qualité du jeu produite. Il manque cependant à cette équipe un vrai dynamiteur qui peut renverser une équipe sur un coup de reins, car Manchester doit encore trouver l’équilibre entre ses créateurs (Mata Herrera et Di Marie) et ses finisseurs (Van Persie, Rooney et Falcao).

Ce week-end, les Red Devils seront opposés à leur frère ennemi de City, une étape de plus dans le projet de Van Gaal qui peut en cas de victoire revenir à un petit point des Citizens. La saison est encore longue et le chantier demande encore un peu de temps, mais au moment où cette équipe se connaitra, les supporters d’Old Trafford pourront alors profiter de cette équipe bâtit pour rêver.

Publicités

Publié le 30 octobre 2014, dans Analyses, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :