Faute professionnelle pour le PSG


1387002-29736424-1600-900

Sensation à Furiani ! Malgré une avance de deux buts, le Paris Saint Germain s’est incliné (4-2) contre Bastia. Les Parisiens dans leur 4-3-3 habituel avec Nicolas Douchez en lieu et place de Sirigu avaient toutes les cartes en main pour confirmer leur retour acquis en coupe. Le club de la capitale pouvait profiter de cette rencontre pour enfin prendre les rênes de la Ligue 1 cette saison, après la défaite de l’OM hier et avant le Lyon-Toulouse de demain.

Petite anecdote, il y a six mois, la confrontation aller avait été marquée par l’altercation entre Brandao et Thiago Motta. Depuis cela, les situations des deux clubs ont bien évoluées. Seule ombre au tableau lors de ce début de rencontre, une banderole émise par les supporters bastiais associant Qatar et terrorisme qui devrait faire polémique durant ces prochains jours. Cavani et Lavezzi écartés, Pastore et Lucas accompagnent donc Ibra dans ce onze parisien. Les premières minutes sont intenses et Lucas parvient a ouvrir le score sur une magnifique ouverture de Yohan Cabaye (10e). Un petit lobe du numéro 7 et le PSG se lance idéalement dans la partie. Aréola, le porteur de Bastia, est fou de rage devant la passivité de ses défenseurs. Cabaye signe ici sa première passe décisive de la saison et au passage, met un terme à 231 minutes sans but pour les Parisiens en Ligue 1. Dans la foulée, sur un bon pressing de Matuidi, Pastore continue l’action mais est repris par le tacle de Cioni. Rabiot qui a bien suivi, croise sa frappe et ajuste Aréola. 2-0 (20e). A ce stade de la partie, on se dit que les Parisiens vont gérer tranquillement pour obtenir la victoire puisqu’ils pointaient, à ce moment, en tête de la Ligue 1. Dominés depuis quelques minutes, les Bastiais vont profiter du bras décollé de Van der Wiel pour revenir dans le match sur pénalty, grâce à la réalisation de Boudebouz (32e). Ce but donne du courage aux Corses et imposent une réelle opposition au PSG. Profitant de leur temps fort, Modesto égalise juste avant la pause en reprenant de la tête un corner de Boudebouz.

Trois tirs pour trois buts bastiais

Efficaces durant les premières minutes, les Parisiens se sont éteints peu à peu et ont concédés deux coups de pied arrêtés amenant à deux buts. Relancés après le pénalty de Boudebouz, les Bastiais se sont progressivement installés dans le match jusqu’à l’égalisation. Le jeu reprend et Verratti, remplaçant au début, part à l’échauffement visiblement pour remplacer Cabaye, touché. Le remplacement du numéro 4 parisien, blessé à l’adducteur droit, donne lieu à l’entrée de Marco Verratti. Sur un nouveau corner de Boudebouz repoussé par la défense, Palmeri reprend de volée le ballon et l’envoie directement dans la lucarne de Douchez. Coup dur pour les hommes de Laurent Blanc qui ont complètement perdu le fil du jeu. Hyperactifs, les Parisiens multiplient les occasions mais se heurtent à l’omniprésence bastiaise, en témoigne la barre de Thiago Silva, peu chanceux (70e). Dans les dernières minutes de jeu, Palmeri s’offre un doublé en reprenant un centre de Keita et devançant Thiago Silva et David Luiz (rien que ça). Alors qu’il menait 2-0, le PSG a manqué l’occasion de s’installer en tête de la Ligue 1 en allant s’incliner sur la pelouse de Bastia (4-2). Au classement, le Paris Saint Germain reste 4ème à trois points de l’OM. Les Bastiais pointent eux à la 14e place.

Publicités

Publié le 10 janvier 2015, dans Uncategorized. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :