Paris doit renverser les bols de lait


C’est un Paris légèrement revigoré qui se présentera ce soir
sur la pelouse du Parc des Princes pour y défier Bordeaux
en Coupe de France. Cette coupe, Paris l’a toujours aimé et la veut cette saison
surtout qu’il s’agit d’un des moyens les plus sûrs de ne pas faire choux blanc.

C’est un fait, le PSG est un club à part. Seul club de l’élite pour une région qui compte plus de dix millions d’habitants, le PSG a longtemps brillé par son irrégularité. Devenu équipe de championnat depuis qu’il est passé sous pavillon qatari, Paris a pendant longtemps été avant tout une incroyable équipe de coupes en remportant notamment 8 coupes de France en 40 ans !

http://www.predistic.co/embed/iframe/377

Cette saison, Paris fait la moue. A la traîne en L1, le PSG s’accroche aux coupes nationales comme une bouée de sauvetage. Le seizième de finale que va disputer le PSG contre Bordeaux ne s’avère pas facile. Cette année, l’escouade de Sagnol est probablement la plus imprévisible de L1. Brillante parfois comme en début de saison, elle faillit régulièrement en défense et fait preuve d’un déficit mental impressionnant comme ce fut le cas ce week-end contre Nice. Un adversaire qui semble donc largement à la portée du PSG. « Semble » car Paris déçoit cette année et va affronter une des équipes contre lesquelles il compte le moins de succès dans son histoire toutes compétitions confondues.

Intéressons nous de plus près à quelques joueurs, quelques matchs qui ont marqué l’histoire de ces deux clubs depuis le début des années 2000.

Le génie Ronnie

Difficile de se faire un avis définitif sur la trace laissée par l’artiste brésilien dans la capitale. Plutôt irrégulier dans ses performances, Ronaldinho s’est toutefois illustré à quelques reprises de la plus belle des manières. Ce fut le cas notamment lors d’une douce soirée printanière en 2003. A cette époque, Paris ne joue plus rien en championnat et concentre tous ses efforts sur la Coupe de France. En demi-finale, Ronnie fait le show en inscrivant les deux buts de son équipe dont un somptueux lob en fin de match. Sa célébration près du poteau de corner reste dans toutes les mémoires.

Le symbole Pauleta

Mais parler du PSG et de Bordeaux ne serait pas possible sans évoquer Pedro Miguel Pauleta. Le portugais qui enchanta pendant trois saisons la Gironde porta littéralement sur ses épaules le PSG cinq années durant de 2003 à 2008. Les supporters bordelais n’oublieront pas son premier match au Parc lorsque d’un lob de plus de quarante mètres il trompa Dominique Casagrande. Ils n’oublient pas non plus son retour à Chaban avec la tunique parisienne en 2005 où il refusa de célébrer son but. Le match retour se soldera par une victoire 3-1 du PSG marquée par un triplé de l’infernal buteur portugais en première période.

Une toute autre histoire

http://www.predistic.co/embed/iframe/378

Seulement voilà, ce temps semble lointain. La Seine et la Garonne ont eu le temps de couler sous les ponts. Pauleta n’est plus là et pourrait être dépassé prochainement par Ibra au classement des meilleurs buteurs de l’histoire du PSG. Ce même Ibra qui pourrait s’asseoir sur le banc ce soir en cas de titularisation de Cavani.

Pour le PSG, un seul mot d’ordre : vaincre !

Publicités

À propos de karimtweety

Karim, 32 ans. Rédacteur d'articles foot :-)

Publié le 21 janvier 2015, dans Analyses, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :