Un jour, un club #3


Vous l’attendiez tous, le voilà ! Après le dernier article présentant l’Olympique Lyonnais, en voici un nouveau, cette fois-ci consacré à l’un des clubs européens les plus historiques.

C’est avec plaisir qu’aujourd’hui, je vais vous présenter le club italien du Milan AC, à la gloire passée qui rencontre depuis quelques années de nombreuses difficultés.

Présentation :

Le Milan AC est un club italien situé en Lombardie, la ville étant notamment la capitale économique du pays. Il évolue dans le championnat italien depuis 1899, un an après la création de celui-ci. Il est le club le plus titré au monde devant le club de argentin de Boca Juniors avec notamment 18 Scudetti (le Scudetto est le nom donné au trophée de la Série A italienne), 5 Coupes d’Italie et 6 Supercoupes d’Italie.

Le Milan AC est surtout connu au niveau européen avec ses 7 Ligues des Champions, ce qui fait de lui le club le plus titré de la compétition derrière le Real Madrid et ses 10 trophées, 5 Supercoupes d’Europe et 1 Mondial des Clubs.

Logo du club

Logo du club

L’histoire du club :

Le club nait  « Milan Cricket and Foot-ball Club » sous l’impulsion d’industriels anglais et italiens, dont les plus importants sont Herbert Kilpin ainsi qu’Alfred Edwards qui deviendront respectivement le premier entraîneur-joueur de l’équipe et le premier président pour l’autre. A l’époque, le club possédait une section cricket en plus de la section football qui sera ensuite abandonnée.

Le Milan ne tarde pas à se faire un nom dans le championnat italien créé en 1898 en remportant ses 3 premiers Scudetti en 1901, 1906 et 1907 au détriment de l’autre grand club italien de l’époque, le Genoa FC.

Dans l’obligation de ne faire jouer que des joueurs italiens dans son équipe, les dirigeants du club décident de ne pas s’inscrire pour le championnat. Cependant, une scission va avoir lieu au niveau des dirigeants milanais et l’Inter Milan va faire son apparition, privilégiant les joueurs étrangers, d’où le nom Internazionale. L’équipe sera d’ailleurs dirigée par Piero Pirelli, héritier de la célèbre marque de pneumatique du même nom dont les usines étaient implantées en Lombardie.

Il faudra attendre 1945 pour voir le club changer sa dénomination pour adopter celle que l’on connait toujours actuellement, à savoir Associazione Calcio Milan. C’est à partir de là que va débuter l’âge d’or du club et sa montée en puissance au détriment de son rival interiste qui avant cette période avait l’habitude de battre les rossoneri.

Entre 1948 et 1957, l’AC Milan finira toujours sur le podium et remportera 3 Scudetti durant cette période (1951, 1955, 1957).

5444820025_397b577cea_z

Berlusconi a réussi à hisser le club au sommet de l’Europe

Mais c’est avec l’arrivée de l’homme d’affaires Silvio Berlusconi que Milan va connaître ses heures les plus glorieuses. Ce dernier reprend les rênes du club en 1986 après que ce dernier ait subi de sérieux problèmes financiers et deux relégations en Serie B. Le projet de Berlusconi est de faire du Milan AC un grand d’Europe, et il va réussir en engageant comme entraîneur Arrigo Sacchi ainsi que de nombreux joueurs de nationalité néerlandaise dont Van Basten, Guulit ou encore Rijkaard. l’équipe est complétée par des joueurs italiens solides qui vont hisser le club sur le toit de l’Europe. Le Milan AC de Sacchi remporte deux Ligues des Champions et 1 Scudetto entre 1986 et 1991.

L’équipe sera ensuite confiée à Fabio Capello qui va enchaîner les titres dont 3 Championnats consécutifs en 1992, 1993 et 1994, ainsi qu’une Ligue des Champions remportée sur le score de 4-0 à Athènes contre le grand FC Barcelone de Johan Cruijff. En 1996, les Rossoneri remportent leur quinzième titre de Champion d’Italie.  La fin d’un cycle est proche !

La fin des années 90 est une période de disette dans la capitale lombarde. Alors que Capello file vers le Real Madrid, le climat entre Berlusconi et les joueurs devient plus compliqué. La gestions des ego est difficile et le nouvel entraineur, Oscar Tabàrez ne réussira pas à relever le club malgré un effectif bien garni mais vieillissant. Limogé en milieu de saison, les retours de Sacchi et Capello ne changeront rien à la situation du club qui finira sans titre entre 1996 et 1998, avec notamment des faméliques 10ème et 11èmes place en Serie A.

L’arrivée de Zaccheroni entre 1998 et 2001 se soldera tout de même par un titre de champion pour les 100 ans du club, ainsi que l’arrivée de joueurs comme Gattuso et Serginho.

Les années 2000 se séparent en deux périodes distinctes. Tout d’abord, il y a l’arrivée de Carlo Ancelotti en 2001 qui enclenchera la période de la relance du club qui remportera notamment la Ligue des Champions et la Coupe d’Italie la même année, en 2003. L’année, suivante, Ancelotti, alors critiqué par la direction du club pour son jeu jugé trop défensif, remporte le championnat. La consécration sera atteinte en 2007 et une septième victoire en Ligue des Champions contre Liverpool, une revanche de la mémorable finale de 2005 remportée par les anglais. L’ère Ancelotti s’achève avec une 3ème place en Serie A et une élimination en C1.

La dernière C1 remportée par le Milan AC grâce à Inzaghi et Kakà

La septième et dernière C1 remportée par le Milan AC

Depuis le départ du technicien italien, le club connait de nombreuses difficultés financières et les entraineurs qui ont suivi n’ont pas réussi à prendre la relève espérée et le Milan AC est malheureusement devenu un club « comme les autres ». Malgré un titre de champion en 2011 sous les ordres de Massimiliano Allegri, le manque de qualité et de continuité dans l’effectif ne permet pas de rivaliser avec des formations comme la Juventus en Italie, le Real Madrid ou encore le Bayern Munich, qui possèdent des fonds plus importants pour enrôler des joueurs de classe mondiale, ce que le club rossonero ne peut plus se permettre.

Malgré un déclin inévitable, le Milan de Berlusconi a remporté 8 championnats, 1 Coupe d’Italie, 6 Supercoupes d’Italie, 5 de ses 7 LDC et autant de Supercoupes d’Europe. Aujourd’hui, la société a décidé, sous l’impulsion de la fille du président Barbara Berlusconi, de changer sa politique de recrutement. En effet, ce sont les jeunes et le centre de formation qui sont privilégiés. De plus, l’administrateur délégué Adriano Galliani, fait en sorte de pouvoir recruter des joueurs de bon niveau à moindre prix grâce à ses nombreux contacts dans le monde du football.

 

Les joueurs:

Un article de blog serait trop court pour citer tous les joueurs passés par le Milan AC. En effet, la liste est très longue mais nous ne nous attarderons que sur les principaux.

Outre le trio offensif suédois Gre-No-Li, composé de Gunnar Gren, Gunnar Nordhal et Nils Liedholm, qui a fait trembler les filets adverses durant l’après-guerre jusqu’aux années 60, les joueurs emblématiques sont d’abord italiens avec le défenseur Cesare Maldini et l’attaquant Gianni Rivera, futur Ballon d’Or 1969, qui, associés au trio cité précédemment, ont contribué au grand milan des années 60.

Viennent ensuite les Ballon d’Or avec notamment Van Basten, Gullit, Weah, Jean-Pierre Papin, Ronaldo, Ronaldinho, Chevtchenko et l’incontournable Kakà qui est devenu un symbole par son jeu.

D’autres joueurs ont bercé notre enfance et ont fait la gloire des Roossoneri comme Pirlo, Seedorf, la défense de rêve composée de Paolo Maldini et Alessandro Nesta et l’actuel entraîneur de l’équipe Pippo Inzaghi.

Ces dernières années, des stars sont passées par l’écurie milanaise comme Ibrahimovic, Beckham, Robinho ou encore Thiago Silva. Mais c’est autour de jeunes joueurs que le Milan veut se relancer aujourd’hui, notamment avec El Sharaawy ou encore De Sciglio, qui sont de grands espoirs italiens.

Parmi les grands joueurs, Nesta, Dida, Beckham ou encore Pirlo ont porté le maillot du Milan AC

Parmi les grands joueurs, Nesta, Dida, Beckham ou encore Pirlo ont porté le maillot du Milan AC

Les dirigeants :

L’équipe est actuellement dirigée par Silvio Berlusconi qui a batti sa fortune sur l’audiovisuel, avec notamment sa société Fininvest ainsi que Mediaset Italia, l’équivalent d’un CanalSat en France. Il est accompagné de son administrateur délégué Adriano Galliani, un des noms les plus réputés dans le monde du football, sans qui certains joueurs n’auraient jamais foulé la pelouse de l’AC Milan.

Les supporters :

Les tifosi milanais ont de nombreux groupes à travers le monde et comptent de nombreux abonnements tous les ans, malgré une forte baisse de ces derniers depuis quelques années. Le groupe de supporters le plus connu et le plus actif est la Curva Sud, né en 2005 d’anciens groupes de supporters historiques, et qui occupe le virage sud laissé vide par un ancien groupe de supporters dissout auparavant.

Tifo des supporter de la Curva Sud

Tifo des supporter de la Curva Sud

Le stade :

Théâtre de grands rendez-vous sportifs comme la Coupe du Monde 1990 ou encore les différents matches de Ligue des Champions disputés par les deux clubs milanais, le stade de San Siro voit le jour en 1926. Il se situe dans le quartier du même nom, un peu en périphérie de la ville.

Après les différentes rénovations effectuées, le stade dispose d’un peu pus de 80 000 places, avec des tribunes proches de la pelouse et une architecture unique qui en fait l’un des plus beaux stades d’Europe. Il accueille les deux équipes milanaises et a été renommé Giuseppe Meazza, en hommage au joueur qui a joué dans les deux équipes.

Malgré le fort attachement à ce stade, le Milan AC pense de plus en plus à construire un nouveau stade afin de déléguer l’actuel au rival interiste. Ce projet devrait aboutir dans l’année 2015 grâce à la forte volonté de Barbara Berlusconi qui estime qu’avoir un nouveau stade relancerait économiquement le club. Celui-ci devrait être couvert avec une capacité d‘environ 42 000 places (comme le Juventus Stadium).

San Siro, aussi appelé la Scala du football

San Siro, aussi appelé la Scala du football

Le centre de formation :

Le centre de formation a repris de ses couleurs depuis quelques années et occupe actuellement la 19ème place au classement, loin devant le FC Barcelone ou l’Olympique Lyonnais, qui sont des exemples en terme de formation. Cependant, la Primavera, l’équipe des jeunes du Milan AC, est une équipe pleine de talents et souvent de grandd joueurs italiend sont des purs produits du centre de formation comme Paolo Maldini, Mattia De Sciglio et, maintenant, des joueurs comme Hachim Mastour.

Le club tend à développer ses jeunes et son centre de formation en prenant exemple sur les maîtres en la matière, à savoir les Blaugrana qui ont une tradition de formation des joueurs, si bien que la grande majorité des joueurs sont des joueurs issus de la fameuse Masia.

La jeunesse, une source prioritaire pour l'avenir du club.

La jeunesse, une source prioritaire pour l’avenir du club

Le maillot :

Le maillot est depuis toujours rayé rouge et noir. Le maillot extérieur est majoritairement blanc avec des touches de rouge et noir. Pour la saison 2014-2015, le club a voulu rendre hommage aux nombreux joueurs brésiliens passés par le Milan AC avec un troisième maillot jaune et vert. Le sponsor est la compagnie aérienne Fly Emirates dont le partenariat a été renouvelé récemment.

Maillot domicile pour la saison 2014-2015

Maillot domicile pour la saison 2014-2015

Nous pouvons donc dire que le Milan AC reste tout de même un club mythique qui a dominé le football dans les années 80 et 90. Aujourd’hui, le manque d’argent se ressent dans l’absence de grandes stars, les dernières en date étant Ibrahimovic et Thiago Silva, qui se sont envolés pour le PSG. Cependant, la politique visant à se baser sur de jeunes joueurs, un peu comme l’OL maintenant, pourrait porter ses fruits à long terme. De plus, Silvio Berlusconi est désormais à la recherche d’investisseurs à qui il cèderait une partie du club.

 

Publicités

Publié le 23 janvier 2015, dans Club, et tagué , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :