Paris et sa résidence secondaire


Paris joue une partie de sa saison ce soir dans le Nord.
Un succès lui ouvrirait les portes du Stade de France pour la douzième fois de son histoire !
Flashback sur quelques moments forts des visites parisiennes en Seine Saint-Denis.

« Le Parc est à nous, Saint-Denis on s’en fout. »

C’est indéniable, les années 90 constituent l’âge d’or du football français. Championne du monde en 1998, la France du football voyait dans les nineties chaque année au moins un club de son élite atteindre les demi-finales d’une coupe européenne. Parmi ces clubs, le PSG qui avec l’arrivée de Canalplus en 1991 « rêvait déjà plus grand ». Un PSG qui portait haut les couleurs du football français en parvenant cinq fois de suite en demi et deux fois en finale dont une de C2 remportée en 1996. Quelques mois plus tôt en 1995 démarra la construction du Stade de France en vue du Mondial 1998. Une question brûle alors les lèvres des instances nationales : quel club sera susceptible de poser ses valises régulièrement dans l’enceinte dyonisienne à partir de 1998 ?

Dans une région qui compte de nombreux clubs de division inférieure (Red Star, Créteil …), le candidat idéal s’annonce tout trouvé : le PSG ! Seulement voilà, le club parisien pourtant au top sportivement, ne remplit le Parc des Princes qu’en de trop rares occasions. De plus, l’idée d’un déménagement n’emballe pas le fidèle public de la porte de Saint-Cloud qui commence à le faire savoir via des banderoles explicites et ce avant même la première pierre du SDF posée.

Du spectacle …

Vingt ans plus tard, le PSG continue donc de résider au Parc des Princes. Mais, c’est bien connu, Paris sera toujours Paris et même si l’idée d’un emménagement dans le nord de l’Île de France n’est pas à l’ordre du jour, le PSG a connu de nombreuses joies dans ce Stade de France.

1998, des débuts en fanfare

L’histoire débute en 1998. Tiré vers le haut par quelques hommes de bases de l’ère CanalPlus (Denisot, Ricardo, Raï, Roche …), le PSG est pourtant à la peine cette saison en championnat. Alors que la France se prépare à accueillir le monde entier, le club parisien décroche ses billets pour les deux premières finales de coupes de l’histoire du SDF. Deux très belles finales marquées par les prestations XXL du duo Raï-Simone. Les coups de casque du brésilien et les coups de canon de l’italien envoient le PSG au paradis.

2006, un goût particulier

Avant qu’il ne devienne une machine à gagner la L1, le PSG a longtemps été considéré comme une excellente équipe de coupes. Gagner la coupe pour sauver sa saison tel était le leitmotiv du club parisien sitôt le printemps arrivé. Ce fut le cas en 2006 et cette finale de Coupe de France conserve une belle place dans le coeur des supporters parisiens. La finale opposa en effet le PSG à son grand rival l’OM emmené par un Franck Ribéry véritable révélation de la saison. Le PSG écrivit alors l’une des plus belles pages de son histoire en disposant de Marseille sur le score de deux buts à un dont un fabuleux but de Vikash Dhorasoo pour ce qui restera sa seule réalisation sous le maillot parisien.

... et de terribles désillusions

Mais le PSG n’a pas toujours été la fête sur cette pelouse francilienne. Outre les défaites en finale de Coupe de France subies sur le fil contre un Lyon trop fort en 2008 et contre un Lille malicieux en 2011, Paris a également connu d’autres revers qui restent dans les mémoires.

2000, la honte

En 2000, le PSG se refait une santé en D1 avec une seconde place à l’issue de la saison et croise en finale de coupe de la ligue la route d’un modeste pensionnaire de D2 nommé Gueugnon. Le club de la capitale emmené par son trio Benarbia-Okocha-Robert ne doit faire qu’une bouchée de ce petit club bourguignon. Pourtant l’invraisemblable se produit et Paris doit s’incliner deux buts à zéro à l’issue d’une des pires prestations de l’histoire du club.

2003, la fin d’une époque

Un parfum particulier enveloppe la finale de la coupe de France de 2003. Avant le coup d’envoi, Luis Fernandez et Guy Roux fâchés après la dernière journée de L1 se rabibochent à coups de Chupa Chups. Pour Luis, ce sera la dernière sur le banc parisien. Ce sera également la dernière pour son joueur préfére Ronaldinho. Le duo Luis-Ronnie qui a tant fait couler d’encre ne marquera pas l’histoire du PSG. La faute à Jean-Alain Boumsong buteur dans les tous derniers instants du match ainsi qu’à Miguel Hugo Leal unique buteur parisien mais expulsé par l’arbitre alors que son équipe menait encore 1-0.

2008, le trophée oublié

Enfin, comment ne pas se souvenir de cette finale de Coupe de la ligue en 2008 ? Cette année là, le PSG et le RCL en très grande difficulté en L1 malgré deux beaux effectifs misent tout sur ce match. Bien emmenés par leurs leaders techniques (Pauleta côté parisien, Carrière côté lensois), les deux équipes tardent à se départager jusqu’à cette action litigieuse qui voit Luyindula s’effondrer dans la surface de réparation lensoise. Bernard Mendy un des symboles des années sombres du PSG transformera le pénalty avec un sang-froid remarquable. Finale marquée bien évidemment par cette célèbre banderole Anti-Ch’tis qui fera couler beaucoup parler.

Ce soir, Paris rend visite à une équipe de Lille en pleine convalescence. Eliminés de la coupe de France et de la coupe d’Europe, les Dogues auront à coeur de briller devant leur public. Si Paris franchit cet obstacle, il pourrait retrouver le Sporting Club de Bastia en finale pour un remake de la finale de 1995.
1995, PSG-Bastia première édition de la finale de la coupe de la Ligue qui se disputait alors au Parc des Princes. A cette époque, le KOP de Boulogne annonçait fièrement la couleur : « Le Parc est à nous, Saint-Denis on s’en fout. »

Publicités

À propos de karimtweety

Karim, 32 ans. Rédacteur d'articles foot :-)

Publié le 3 février 2015, dans Analyses, et tagué . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :