VfL Wolfsburg – Le nouveau riche !


Depuis quelques années, la Bundesliga s’est beaucoup développée par le biais du Bayern Munich et de Dortmund qui ont notamment été bien présents dans les compétitions européennes, ainsi que par la Nationalmannschaft qui, par ses performances, a donné un peu plus de visibilité à la Bundesliga.

Cela dit, jusqu’à l’an dernier les deux « gros » allemands quasi intouchables étaient justement le Bayern de Munich et le Borussia Dortmund. Mais force est de constater que les Borussen sont très loin de leur niveau passé (suite au départ notamment de Lewandowski et Gotze pour le Bayern), puisqu’ils sont actuellement 16èmes de Bundesliga à seulement 1 point de la dernière place. Mais il y a un club qui est en train de profiter parfaitement que cette place de « gros » club allemand soit laissée vacante par Dortmund, et qui a de plus en plus d’ambitions en Allemagne, c’est le VfL Wolfsburg. Analysons donc les raisons d’une telle réussite chez les Loups verts et blancs.

Un titre sans lendemain…

Tout commence à l’été 2009. Le VfL Wolfsburg est champion d’Allemagne, le club pense alors que c’est le début d’une belle aventure et que ce titre va permettre de donner de la visibilité au club en Europe (notamment en jouant le Ligue des Champions la saison suivante) pour pouvoir recruter de bons joueurs et essayer d’aller s’installer durablement au sommet. Mais ce scénario n’a pas du tout eu lieu. En effet, « Die Wolfe » n’arrivera pas à se hisser au top européen et terminera même la saison 2009/2010 à la 8ème place (non-qualificative pour une compétition européenne).

Les deux saisons suivantes ne sont guère mieux car le club termine la saison 2010/2011 à la 15ème place et la saison 2011/2012 en 8ème position et ne voit donc pas l’Europe pendant 3 saisons. Finalement, ce passage du quasi anonymat d’un club moyen à directement la Ligue des Champions a été trop rapide et difficile pour Wolfsburg qui n’était pas vraiment bâti pour une telle compétition. Le club a finalement vécu un petit peu la même chose que Montpellier en France (le MHSC avait été champion de France en 2012 bénéficiant d’un groupe homogène mais sans grandes stars internationales, et le club s’était effondré la saison suivante en étant éliminé dès les phases de poules de la Ligue des Champions et en terminant seulement 9ème de la Ligue 1).

Une ambition nouvelle avec l’arrivée de Dieter Hecking !

Mais c’est lors de la saison 2012-2013 que tout change. En effet, à l’été 2012 arrive Klaus Allofs, ex-secrétaire général du Werder Brême, en tant que directeur sportif du club. C’est lui qui va dénicher les perles et œuvrer pour faire venir de grands joueurs à Wolfsburg. Par ailleurs, à la mi-saison le club est seulement 15ème et a limogé son entraineur de l’époque (Felix Magath). C’est donc le 1er janvier 2013 qu’arrive l’actuel entraineur du VfL Wolfsburg : Dieter Hecking. Le technicien allemand fera alors remonter son équipe à la 11ème place à l’issue de la saison 2012/2013. Le renouveau du VfL Wolsfurg commence alors.

En effet, le propriétaire du club étant l’entreprise Volkswagen, un investissement financier important est tout à fait envisageable… Et justement lors de l’été 2013, Klaus Allofs va effectuer un gros travail pour convaincre de gros joueurs de venir. C’est ainsi que le club s’attache les services de Luiz Gustavo arrivé du Bayern de Munich (15 millions d’euros) et d’Ivan Perisic en provenance de Dortmund (8 millions d’euros). Wolfsburg va également recruter d’autres joueurs dont Junior Malanda de Zulte-Waregem (1,7 millions d’euros), Daniel Caliguri de Fribourg (2,5 millions d’euros) et Timm Klose de Nuremberg (6 millions d’euros). C’est la saison de la confirmation pour Hecking qui justifie les dépenses du club puisque le club arrive, à la fin de la saison 2013/2014, à la 5ème place, qualificative directement pour la Ligue Europa.

Un recrutement conséquent pour un projet ambitieux

Après cette belle saison 2013/2014, le VfL Wolfsburg voulait continuer sur sa lancée, lui qui a finalement gravi un premier échelon en se qualifiant en Ligue Europa. Lors de l’été 2014, le club va donc effectuer, là encore grâce au bon discours de Klaus Allofs (entre autres), un recrutement ambitieux afin de rendre atteignable les nouvelles ambitions du club. C’est pourquoi les Loups verts et blancs ont recruté plusieurs joueurs comme Nicklas Bendtner de Arsenal (libre), Aaron Hunt du Werder Brême (libre), Sebastian Jung de Francfort (2,5 millions d’euros), Joshua Guilavogui de l’Atletico Madrid (prêt sur deux saisons pour 5 millions d’euros avec option d’achat du même montant) et surtout Kevin De Bruyne de Chelsea (20 millions d’euros).

Ce recrutement de qualité a permis de former une équipe très compétitive, preuve en est le classement actuel : Wolfsburg est actuellement 2ème de Bundesliga avec 41 points en 20 journées (8 points derrière le Bayern Munich, 1er, et 7 points devant le 3ème, Schalke 04). Les loups sont également la 3ème défense et la 2ème attaque du championnat (19 buts encaissés pour 41 buts inscrits en 20 journées). Ajoutez à cela le recrutement hivernal d’André Schurrle (nouveau coup d’éclat au tableau de Klaus Allofs) venu de Chelsea pour 32 millions d’euros pour compenser le départ d’Ivica Olic parti à Hambourg (1,5 millions d’euros) et vous obtenez une équipe qui commence à devenir très intéressante, surtout au vu de son potentiel offensif.

VfL Wolfsburg - le nouveau riche 4

Les figures du milieu et de l’attaque du VfL Wolfsburg (de gauche à droite: Luiz Gustavo, André Schurrle, Ivan Perisic, Dieter Hecking, Kevin De Bruyne et Joshua Guilavogui)

Cela dit, Guilavogui est précieux à l’entrejeu et il est toujours absent pour une blessure à l’aine (même si son retour devrait intervenir d’ici la fin du mois de février). De plus, le club a vendu Olic qui était l’un de leurs seuls vrais attaquants. Alors certes ce n’était pas le meilleur et l’équipe est efficace offensivement (2ème attaque la plus prolifique en Bundesliga), mais si l’on s’intéresse aux différents buteurs, on s’aperçoit que c’est De Bruyne, un milieu offensif, le meilleur buteur de l’équipe avec 8 buts, puis Naldo (défenseur central), Olic (parti) et Dost (attaquant remplaçant au début de saison et titulaire plus régulier seulement depuis le départ d’Olic) avec 5 buts chacun.

Par ailleurs, le club a malheureusement perdu un jeune milieu de talent pendant la trêve, Junior Malanda, décédé dans un accident de voiture le 10 janvier 2015. Toute la rédaction du RDV des Supporters se joint à moi pour adresser tout notre soutien à sa famille suite à cette perte tragique.

Pour finir, parmi les vrais attaquants, il n’y a donc plus que Dost (5 buts), Perisic (3 buts) et Bendtner (1 but). Voilà pourquoi l’arrivée de Schurrle va être importante car c’est un attaquant rapide et précis devant le but. Mais je pense que le club devra malgré tout recruter un vrai attaquant de pointe qui soit un petit peu le « serial buteur » de l’équipe. Il manque, en effet, un vrai attaquant à 25-30 buts sur la saison, surtout si le club veut être compétitif sur la scène européenne.

N’oublions pas qu’en championnat, le club est plutôt bien parti pour être sur le podium, et donc en Ligue des Champions la saison prochaine, mais n’oublions pas non plus qu’il est encore engagé dans la Ligue Europa actuelle (où il affrontera le Sporting Portugal en 16èmes de finale).

Le VfL Wolfsburg est donc un « nouveau riche » (grâce aux moyens quasi illimités de Volkswagen) qui monte réellement en puissance depuis l’arrivée de Dieter Hecking et son 3-4-1-2 assez offensif, car le club a bâti une équipe compétitive assez rapidement, mais a pris le temps de gravir les échelons progressivement (en passant d’abord par la Ligue Europa pour atteindre surement le podium et la Ligue des Champions en fin de saison).

Finalement, c’est le club tout entier qui est plein d’ambition. Pour preuve l’équipe féminine double championne d’Europe en titre, mais surtout un apport financier important et une bonne formation (l’équipe junior a notamment été championne d’Allemagne en 2011 et 2013). A terme, Wolfsburg pourra même pourquoi pas venir titiller le Bayern Munich en haut du classement et être un nouveau « gros » de Bundesliga, ce qui ajouterait encore de l’intérêt à ce championnat qui est déjà si passionnant.

Publicités

À propos de thibaultparenteau37

Fan de foot et du sport en général, rédacteur pour Le RDV des Supporters. https://twitter.com/TitiParenteau

Publié le 8 février 2015, dans Analyses, et tagué . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :