Le freestyle devient roi à Marseille


téléchargement

À l’occasion de la finale mondiale de freestyle be the difference. La marque aux 3 bandes a décidé d’investir Marseille pour organiser l’événement. Animé par Séan Garnier (champion du monde de freestyle), des freestylers du monde entier et des stars du ballon rond ont impressionnés un public venu en nombre :

Le tournoi freestyle
Dans une ambiance Urbaine, musique hip hop et cri du public ont rythmé les différents tricks des joueurs. Entre petit pont, arc-en-ciel ou autre coup du sombrero, les freestylers ont montrés que le football n’était pas qu’un sport à onze où le but principale est de marquer des buts. Venu de France, Italie, Danemark ou encore Finlande, les meilleurs d’entre eux ont réussi à se qualifier pour la grande finale du soir. Le tournoi est simple, quatre joueurs s’affrontent en 2 VS 2, les freestylers, sont notés par 4 juges qui donnent des points en fonction de leurs performances, les meilleurs scores poursuivent la compétition. Parti à 32, les compétiteurs se retrouvèrent à 4 en fin de journée pour s’affronter dans une finale de haute voltige où coup du sombrero, petit pont et autres virgules ont volé en éclats. À ce petit jeu, c’est le Suédois Jacob Corneliusen qui pendant toute la journée a été au-dessus du lot.
Le clou du spectacle :
Pour donner de l’importance à cet événement, adidas a vu les choses en grand. Calqué sur le tirage au sort de la ligue des champions, la marque allemande a invité 6 clubs d’Europe pour participer au tournoi : le Bayern Munich, Chelsea, le Real Madrid, La Juventus, Manchester United et le Milan AC. Tous étaient présents pour faire découvrir leur troisième tunique qu’ils arboreront lors des joutes européennes. Leur arrivée en hélicoptère digne des plus grandes heures des rolling stones n’aura pas été à la hauteur de leur prestation sur le terrain. À quelques semaines des premiers gros matchs, ce sont des joueurs bridés qui sont venu faire acte de présence pour leurs clubs. Pour vous dire la vérité, seul Manchester United a envoyé des joueurs importants de leurs effectifs en la personne de Morgan Schneiderlin et Ashley Young. Pour le reste, le Real était représenté par Arbeloa et Nacho, le Bayern a envoyé Javi et le jeune Green. Les Italiens de Turin nous ont permis de découvrir Cassata et Vadala tandis que les blues ont permis à Azpi de retrouver Marseille. Pour finir, seul Français présent, Philippe Mexes représentait le Milan avec Montolivo. On s’attendait à ce que les joueurs se lâche, mais non, Séan Garnier a même été obligé de remplacer des joueurs pour donner du peps aux rencontres, mais le principal était ailleurs puisque les joueurs ont répondu présent aux demandes des fans, qui sont repartis comblés d’avoir pu approcher ses stars de si près. Seule ombre au tableau d’une organisation parfaitement maîtrisé, le village d’activité. Avec un terrain de street et un jeu d’adresse, les enfants venu nombreux avaient vite fais le tour des animations, ne rester que pour eux la démo de PES 16 disponible pour l’occasion.
C’est donc dans une ambiance festive que ce tournoi mondial s’est conclu, Marseille pourra dire qu’ils ont connu un goût de C1 cette année, eux qui ne jouent que le ligue Europa.

Publicités

Publié le 1 septembre 2015, dans Médias/Presse, et tagué . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :