Paris quel gachis !


Paris quel gâchis !  Malgré ses 57% de possession de balle face à une équipe du Real diminuée, le Paris Saint Germain a pris une leçon d’efficacité au Santiago Bernabeu. Démunis de Benzema, Bale, James et avec Modric en phase de convalescence et Marcelo sorti sur blessure, les Madrilènes sont tout de même parvenus à l’emporter un but à zéro sur un but gag de Nacho à la 35e minute. Décidés à mieux jouer après un match aller assez pauvre au Parc, les Parisiens avaient à cœur de mieux faire pour se donner une chance de prendre la première place de ce groupe A au détriment des Merengues. Honnêtement ce fût réussi dans les 45 premières minutes tant le PSG a dominé des pieds et de la tête cette équipe de Madrid à la ramasse lorsqu’il faut relancer ou poser le jeu. Longtemps, avant la demi-heure de jeu, on s’est demandé comment est ce que le tableau d’affichage ne donnait pas l’avantage aux visiteurs. Et puis vint ce moment qui restera sans doute dans les têtes des joueurs de la capitale jusqu’au tirage au sort pour la phase finale. On joue la 35e minutes, Kroos, orphelin de solutions tente alors une frappe, contrée par Thiago Silva de la jambe. Alors que le ballon semblait sortir en corner, Nacho, côté gauche devance un Angel Di Maria en retard. Et à ce moment, l’incompréhension totale en voyant le portier Parisien sortir de ses buts le long de la ligne pour venir s’approprier le cuir. À mi-chemin entre ses cages et le ballon, le pauvre Trapp s’aperçoit un peu (trop) tard que Nacho récupère le précieux et l’expédie, sans contrôle dans le petit filet opposé. Cruel, très cruel même pour les hommes de Laurent Blanc qui avaient tant contrôlés cette première mi-temps. Dans les dernières secondes de cette première période, Di Maria relance en contre et sert d’un touché incroyable Cavani parti seul face au but. En mouvement, l’uruguayen loupe son contrôle et son plat du pied (45+4). Au retour des vestiaires, la supériorité parisienne se faisait moins évidente. C »est même Isco qui d’une frappe contrée par Rabiot, entré en jeu à la place de Veratti sorti sur blessure, manque de tromper l’Allemand à contre pied. S’en suit une vingtaine de minutes de flottement. Isco encore, avec l’aide de Cristiano Ronaldo transparent au passage, voit sa demi-volée sorti par Trapp (73′). La dernière occasion sera parisienne grâce à Di Maria qui, sur coup franc, envoie un dernier frisson au public espagnol en touchant la barre transversale (89′). Signe d’une sale soirée de Ligue des Champions. Si Paris est (largement) haut dessus du lot en championnat, le club de la capitale semble toujours en transition dans les grands rendez-vous. Exemple direct, sur 12 tirs, les Madrilènes ont cadrés 8 tirs. À Paris, Cavani et consors n’ont cadrés que 3 tirs sur 14 tentatives. Trop juste, trop tendre pour rivaliser avec les grandes écuries européennes qui elles, n’ont besoin que d’une poignée d’occasion pour faire trembler les filets. Il manque également un joueur, LE joueur qui peut vous faire basculer un match en votre faveur, un Messi, Aguero, Sanchez ou encore un CR7 (sauf ce soir). Trapp, malgré ses arrêts déterminants en seconde période, fait tout de même perdre le match au PSG et relance ainsi le débat sur la place de numéro 1 au poste de gardien avec Sirigu. Matuidi, encore très moyen, Veratti blessé, Cavani coupable d’un grossier loupé, Di Maria encore en période de transition entre élan de générosité envers ses collègues et raid solitaire, il semblerait qu’Ibra ait, un temps soit peu surnagé dans ce collectif lors de la première mi-temps. Paris est bon, très bon mais lors de cette joute européenne, le club de la capitale doit concrétiser s’il veut poursuivre l’aventure au-delà de son checkpoint habituel que sont les quarts de finale de la Ligue des Champions.

Clément Pédron

Publicités

Publié le 4 novembre 2015, dans Uncategorized. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :