Messi a fait la différence


Ce mardi avait lieu la suite des huitièmes de finale aller de la Ligue des Champions avec notamment ce choc entre les Gunners d’Arsenal et le FC Barcelone. Et ce sont les Catalans qui se sont imposés 2 à 0, prenant ainsi une très bonne option pour la qualification pour les quarts de finale. Retour sur cette rencontre.

Arsenal loin d’être ridicule…

Si le Barça partait favori dans cette confrontation, les Gunners d’Arsenal ont montré une belle solidité. En effet, ils défendent bien en bloc, empêchant à Barcelone d’aller vers l’avant, et arrivent à développer de belles phases de jeu notamment à la 22ème minute de jeu où Arsenal dédouble côté gauche et termine l’action à droite sur une frappe de Oxlade-Chamberlain. Mais Ter Stegen était présent. Les Gunners montrent de la résistance et mériteraient même de marquer un but.

Si l’on voit une bonne équipe d’Arsenal, on remarque aussi une équipe du Barça un peu en dessous de ce qu’elle a l’habitude de proposer. En effet, les Blaugranas montrent des imprécisions dans les passes. Les milieux ont d’ailleurs du mal à trouver le trio offensif Barcelonais.

On va donc assister à cela pendant environ 35 minutes. Puis sur les dix dernières minutes, le Barça va monter en régime et accélérer le jeu, notamment par Lionel Messi. On voit une équipe d’Arsenal baisser d’intensité et commencer à être dans le dur physiquement. D’ailleurs les hommes d’Arsène Wenger sont proches de rentrer aux vestiaires en étant menés mais heureusement que Suarez n’arrive pas à conclure juste avant la mi-temps.

Sur cette première période, Arsenal a d’abord montré de belles choses, avec notamment un Alexis Sanchez bon, un Ozil toujours aussi important à la passe et surtout une très bonne défense. Mais le Barça a su réagir vers la fin du premier acte et aurait pu ouvrir le score.

…Mais la Pulga a encore frappé

La seconde période va être à l’image de la fin de la première: Barcelone domine les débats. Le Barça ré-attaque en effet très fort ce match et Cech doit s’imposer dès la 49ème face à Neymar. Barcelone fait moins d’erreurs et inquiète de plus en plus le club anglais. Cependant, les Gunners reprennent un peu de mordant et Giroud et tout proche de délivrer l’Emirates Stadium de la tête mais Ter Stegen détourne le ballon de la main.

Mais cela n’inquiète pas le Barça qui quelques minutes après (71ème) ouvre le score par l’initiative de Messi. L’action part d’un centre dégagé par Piqué et le reste va très vite. Iniesta prolonge le ballon qui circule entre Suarez et Neymar dont ce dernier sert idéalement l’international argentin dans la surface qui trompe Petr Cech. 1-0 pour Barcelone. Arsenal avait laissé passer l’orage pendant vingt minutes dans cette deuxième période et commençait à remontrer de belles choses, mais la Pulga a vite remis les choses au clair.

Par la suite, Barcelone tente d’enfoncer le clou mais Suarez trouve le poteau (78ème). Arsenal souffre mais arrive tout de même à se montrer de nouveau dangereux dans la minute qui suit le poteau de l’uruguayen mais Ramsey est trop juste pour tromper le portier Barcelonais. Le Barça domine mais Arsenal pouvait peut-être égaliser sur une action. Mais c’était sans compter sur de nouveau Messi qui provoque la faute de Flamini, tout juste rentré en jeu. Penalty. La Pulga prend à contre-pied Cech. 2-0. A noter que c’est le 10 000ème but du club en match officiel. Arsenal n’arrivera pas à réagir dans la fin de match et est même tout proche d’encaisser un troisième but dans le temps additionnel sur une tentative de Neymar. Le Barça s’impose et se met dans les meilleurs conditions pour se qualifier pour les 1/4.

Sur l’ensemble du match, on a vu une équipe d’Arsenal réaliser une grosse première demi-heure, en défendant bien, en ressortant proprement les ballons et en se procurant des occasions. Mais sur la suite du match, les Gunners ont eu plus de mal avec notamment des Catalans qui ont su régler leurs problèmes dans les transmissions et une MSN qui a de nouveau fait mal. Si Giroud et Cie auraient pu marquer, les Barcelonais se sont montrés les plus dangereux et s’imposent donc logiquement dans cette rencontre. Les hommes de Luis Enrique ont de très bonnes chances de se qualifier pour le prochain tour le 16 Mars prochain au Camp Nou. Mais pour les rêveurs, on est jamais à l’abri d’un exploit Gunner. On se souvient notamment d’un huitième de finale de Ligue des Champions saison 2012-2013 où Arsenal avait perdu l’aller à l’Emirates 3-1 face au Bayern avant de s’imposer 2-0 à l’Allianz Arena, passant tout proche d’une qualification exceptionnelle…

sources image: fcbarcelona.com

Publicités

Publié le 24 février 2016, dans Analyses, Uncategorized, et tagué , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :