L’essentiel est là


On attendait ce 10 Juin 2016 avec impatience, date du début de l’Euro 2016 et du match d’ouverture opposant la France à la Roumanie. Dans un Stade de France plein à craquer, les Bleus se sont imposés 2-1 leur permettant de bien démarrer cet Euro. Retour sur cette rencontre.

Une première période tendue

Malgré les grèves et les manifestations qui agitent la France depuis maintenant quelques semaines, cette soirée du 10 Juin était avant tout le moyen de rassembler les Français autour de leur équipe nationale. David Guetta, qui a organisé la cérémonie d’ouverture, a posé les bases d’un mois qui s’annonce être une fête dans le tout le pays.

21h approche. Les 22 acteurs font leur entrée sur la pelouse. Didier Deschamps choisit d’aligner quasiment le même onze qu’on a pu voir lors des deux derniers matchs amicaux contre le Cameroun et l’Ecosse, avec pour seul changement la titularisation de Griezmann à la place de Coman. Les joueurs sont prêts, l’arbitre siffle le début de cette rencontre.

On ne peut pas dire que les Bleus rassurent en ce début de rencontre. Crispés et ravagés par la pression, les joueurs français sont en difficultés. Lloris doit d’ailleurs s’employer dès les premières minutes du match en repoussant une tentative de Chiriches (4ème minute). Le portier français se montre déjà décisif. Les hommes de Deschamps sont fébriles en ce début de rencontre et se font peur notamment sur coup de pied arrêté alors que la Roumanie n’est pas réputé pour posséder des joueurs de grande taille.

La pression est vraiment énorme. Les Bleus ne sont pas tranquilles. Ils ont du mal à se projeter vers l’avant et perdent beaucoup de ballons. À l’inverse, on voit une sélection roumaine qui joue sa chance et qui ne se contente pas seulement de défendre. Quant à la défense française, on la voit houleuse sur certaines situations avec des interventions délicates et manquant parfois de communication.

Cependant, les Tricolores vont quand même se créer des situations par l’intermédiaire de Payet qui trouve d’abord Giroud dans la surface mais la tête de ce dernier est non cadrée (10ème minute). Quelques minutes plus tard, Sagna déborde sur le côté droit et centre en première intention vers Griezmann qui profite de la mauvaise intervention de Chiriches pour placer une tête. Elle échoue sur le poteau. Le match se poursuit et on ne peut pas dire que les Bleus ont une forte maîtrise du ballon. Les Roumains arrivent même à développer des phases de conservation de balle. Cependant ce sont bien les Français qui se montrent les plus dangereux avec un centre de Payet qui arrive sur Griezmann qui voit sa frappe passer juste à côté (36ème).

On approche de la mi-temps et on trouve encore le Réunionnais à la baguette sur corner. le ballon arrive à destination de Giroud qui place une tête juste au dessus du but de Tatarusanu. Les 45 premières minutes sont écoulées. 0-0 entre la France et la Roumanie.

Tendus, les Bleus ont montré des difficultés pour être dangereux face à une sélection roumaine qui, comme on l’attendait, défend bien. Le meilleur joueur Bleu s’appelle pour l’instant Dimitri Payet. Le joueur de West Ham joue juste et dévoile tout l’étendu de son talent. Il est d’ailleurs à l’origine de quasiment toutes les actions chaudes des Bleus. On peut aussi stipuler le bon match de N’Golo Kanté qui est très précieux à la récupération. Les Bleus devront néanmoins se montrer meilleurs en seconde période. Pour cela, il faudra perdre moins de ballons et surtout cadrer ses frappes. Car on l’a vu, sur une phase de jeu rapide ou sur un dribble, les Bleus peuvent déborder leur adversaire.

Payet décisif

La seconde période démarre et les Bleus ré-attaque de nouveau mal la rencontre. Stancu n’est d’ailleurs pas loin d’ouvrir le score mais sa reprise ne trouve pas le cadre. Le roumain s’était retrouvé seul dans la surface suite à un mauvais alignement de la défense française.

Les Bleus reprennent ensuite le contrôle du match et Giroud cadre enfin une frappe (52ème), encore une fois très bien servi par Payet. Cinq minutes plus tard, l’ancien marseillais, décidément dans tous les bons coups sur ce match, sert parfaitement bien Pogba qui effectue une reprise repoussée par le gardien adverse. L’ouverture du score française se rapproche et interviendra quasiment dans la foulée sur un but d’Olivier Giroud. Le Gunner devance Tatarusanu suite à un très bon centre encore une fois de Payet. Le Stade de France exalte, 1-0 pour la France.

On se dit que le plus dur est fait et que les Bleus vont maintenant avoir plus d’espaces. Mais les Roumains sont combatifs et à la 64ème minute de jeu, Stanciu obtient un penalty suite à une faute évidente d’Evra. Stancu se charge du penalty et le transforme. 1-1.

Face à cette égalisation, Deschamps choisit alors d’apporter de la vitesse et de la percussion dans le jeu français en faisant rentrer Kinglsey Coman et Anthony Martial. Les Bleus poussent mais les Roumains se montrent très solide défensivement.

Cependant, à la 87ème minute de jeu, Dimitri Payet déclenche une frappe surpuissante du gauche qui vient se loger dans la lucarne. Payet est récompensé de son excellent match et permet aux Bleus de reprendre l’avantage.

Les Bleus gèrent la fin de match. Coup de sifflet final. La France peut exulter. Leur équipe vient de l’emporter 2-1.

Que retenir de ce match?

Pour leur premier match dans cette compétition, on ne peut pas dire que les Tricolores aient maîtrisé de bout en bout la rencontre. Face à une équipe roumaine solide en défense, combative, et avec une réel envie de presser les Bleus sur tout le terrain,  les hommes de Didier Deschamps ont bien galéré avec en plus une pression énorme qui n’a pas aidé. Toutefois, l’essentiel est d’avoir remporté ce match. Il permet à cette sélection de lancer son Euro et d’emmagasiner de la confiance pour la suite.

Si certains joueurs ont manqué d’impact dans le jeu, comme Pogba et Griezmann, et que la défense n’a pas été parfaite tout le long, que dire de la prestation de Dimitri Payet. Buteur et passeur, l’ancien Marseillais a réalisé un match excellent. Et cela fait plaisir de voir un joueur, qui a connu au combien des difficultés pour obtenir sa chance en équipe de France, ne jamais abandonner et qui est aujourd’hui récompensé de ses efforts. Sorti en larmes juste après son but, cela montre bien que Payet en a fait du chemin. Techniquement très propre, bon sur coup de pied arrêté, un sens du jeu unique et une frappe autant précise que puissante (et des deux pieds !), Payet montre que ce sera peut-être lui le leader de son équipe.

Un match poussif certes, mais avec un résultat positif, les Bleus prennent donc trois points et font route pour les huitièmes de finale. Prochain match le 15 Juin face à l’Albanie au Vélodrome.

Publicités

Publié le 11 juin 2016, dans Analyses, Uncategorized, et tagué , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :