Euro 2016 : bilan des phases de groupe


Les matchs ont été nombreux lors des phases de groupe de cet Euro, en raison de l’élargissement de la compétition à 24 équipes. Nous les avons tous regardés pour démontrer les équipes et les individualités qui nous ont plu, les plus surprenantes mais aussi les plus décevantes. Bilan.

 

On a aimé

 

L’Italie a été la première grande sensation de cet Euro. Après une semaine de matchs d’Euro peu emballante, où même les favoris ont eu des difficultés, la Squadra Azzura a su faire ce qu’elle sait faire depuis toujours : surprendre tout le monde. Grâce à son noyau dur constitué de Buffon, la BBC (Barzagli-Bonucci-Chiellini) et De Rossi, ainsi qu’à ses latéraux et ses relayeurs très présent défensivement et offensivement, elle est venue à bout de la Belgique avec notamment deux très beaux buts, surtout le 1er, la passe de Bonucci est un régal. Si l’Italie bat l’Espagne, ce ne serait pas si surprenant.

On savait que la Croatie serait un bon outsider, mais elle est finalement un véritable favori ! On pensait aussi que l’équipe s’appuierait sur ses individualités pour gagner, mais finalement c’est tout un collectif qui a brillé car même sans Modrić et Mandzukić, elle a battu l’Espagne avec un pressing aggressif et pratiquait, balle au pied, un jeu léché. Cette équipe a révélé quelques joueurs au grand public : Perisić (refoulé par le FC Sochaux sous l’ère Gillot), Kalinić et Pjanac (proche de signer au Milan AC aujourd’hui).

La Hongrie a déjoué les pronostics une première fois en battant l’Autriche, puis une deuxième fois au terme d’un match fou face au Portugal (3-3). La star Dzsudzsak a assuré son rôle, Gábor Király, si charismatique avec son jogging gris, est un des meilleurs gardiens de la compétition. L’équipe pratique du beau jeu, offensif. La Belgique devra faire attention à cette équipe lors des 1/8 èmes de finale.

Au niveau des individualités, Dimitri Payet nous a épaté, la magie de son jeu fait oublier la morosité des matches de l’Équipe de France, une équipe que peu d' »experts » osent critiquer, car tant que ça gagne, tout va bien… Le match de Moussa Sissoko contre la Suisse montre que ce joueur n’est pas inutile, contrairement à ce que beaucoup de gens pensent. C’est un joueur explosif, endurant et rapide.

Et comment ne pas parler d’Andrès Iniesta ?! Il a porté tout seul la Roja durant les phases de poule. Sa qualité de passe et sa qualité de dribble ont permis de débloquer le match face à la République Tchèque (1-0). Et le seul match où il était un peu en-dessous, c’était lors de la défaite (1-2) contre la Croatie. Attention, il n’y a pas d’Iniesta-dépendance, car des joueurs comme David Silva sont excellents. Seulement, Cesc Fabregas et Nolito, pour ne citer qu’eux, sont très en-dessous de ce qu’ils savent faire.

 

Ils nous ont déçu

 

L’équipe la plus décevante de ces phases de poule est sans conteste la Belgique. Pourtant 2ème au classement FIFA et souvent montrée comme un favori de cet Euro, les Diables Rouges n’étaient pas loin de finir 3ème de leur groupe au soir du match face à la Suède (1-0). Cette sélection n’est pas une équipe, mais plutôt une addition de joueurs individualistes qui veulent foncer seuls vers la cage. La défense belge est un vrai chantier, Eden Hazard et Kevin De Bruyne ne savent pas s’échanger deux passes, Marouane Fellaini a un rôle très flou quand il entre en jeu et Romelu Lukaku n’est même pas un footballeur : il est lent dans ses gestes, il ne pèse pas dans la défense adverse et a une très mauvaise couverture de balle. Mettre Yannick Ferreira-Carrasco en pointe ne serait pas une mauvaise idée.

Qualifié en 1/8ème sans avoir gagné le moindre match, le Portugal a été très poussif. Au delà de certains joueurs totalement passés à côté de leurs matchs (João Moutinho, William Carvalho, la charnière Pepe- R.Carvalho, …), le schéma en 4-4-2 de Fernando Santos avec Nani et Cristiano Ronaldo en attaque n’est pas efficace car ils sont des joueurs de côté, des joueurs qui débordent et l’absence d’un réel numéro 9  crée un gros manque de présence dans l’axe, et donc peu d’occasions se créent face à des défenses très resserrées. Cependant tout n’est pas négatif, Andre Gomes, João Mario et Renato Sanchez ont été de belles découvertes, ils apportent beaucoup au jeu.

Organisatrice du prochain mondial, la Russie a totalement raté son Euro, mais c’était prévisible. Les seuls joueurs potables sont le gardien Akinfeev et les défenseurs centraux Ignasevitch et Berezutski. Il n’y a aucun joueur créatif, aucun joueur technique, aucun buteur. Cette sélection n’a plus rien à voir avec celle de 2008 qui nous avait agréablement surpris, à l’image de l’excellent Andreï Arshavin. À cette époque, elle est allée jusqu’en 1/2 finale, éliminée par l’Espagne, futur vainqueur de l’Euro 2008.

La Turquie a été un gâchi. Cette équipe avait du potentiel pour aller en 1/8 ème (certes, son élimination s’est jouée à peu de choses), il y a beaucoup de bons joueurs à tous les postes mais il n’y avait aucune entente entre eux, aucun sens du collectif, la star Arda Turan n’a rien fait, le sélectionneur Fatih Terim n’a pas fait preuve de créativité tactique. Il n’y avait pas d’envie de remonter au score face à la Croatie (0-1) alors que le match n’était pas si fermé. Que de regrets concernant cette nation.

À l’instar d’Arda Turan, Zlatan Ibrahimović fait partie des stars décevantes de cet Euro. Il n’a pas marqué un seul but, il a été trop discret. Il s’est rendu compte que marquer des buts à l’Euro est plus compliqué que marquer des buts face à Bastia.

Dans l’ensemble, l’Euro 2016 est agréable à regarder, mais le surnombre de « petites équipes » fait que certains matches sont assez fermés donc ennuyeux. Le retour a un Euro à 16 équipes ne serait-il pas judicieux ?

Publicités

Publié le 24 juin 2016, dans Analyses, Uncategorized, et tagué , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :