Edernelle désillusion


stopfootix

ea24bEt soudain… Eder frappa. Et pour ne rien gâcher, de l’extérieur de la surface ! Ni le bras trop court de Lloris ni la technique d’un soir d’un Sissoko presque méconnaissable n’y changeront quoi que ce soit. L’histoire retiendra que le néo-lillois fut le bourreau cruel de tout un peuple bleu, un soir de Juillet 2016. Le Portugal ne mérite bien sûr pas le titre de meilleure équipe d’Europe. Je vous rassure, la France non plus.

View original post 1 186 mots de plus

Publicités

Publié le 12 juillet 2016, dans Uncategorized. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :