Archives du blog

L’essentiel est là


On attendait ce 10 Juin 2016 avec impatience, date du début de l’Euro 2016 et du match d’ouverture opposant la France à la Roumanie. Dans un Stade de France plein à craquer, les Bleus se sont imposés 2-1 leur permettant de bien démarrer cet Euro. Retour sur cette rencontre. Lire la suite

L’Italie va vous surprendre à l’Euro 2016, voici pourquoi …


1er juillet 2012, l’Italie se hisse jusqu’en finale de l’Euro à la surprise générale. Quatre ans plus tard, les paramètres sont les mêmes : l’Italie compte des joueurs importants indisponibles, le sélectionneur n’a toujours pas trouvé d’équipe-type et les experts ont de suite rayé cette équipe de la liste des favoris pour l’Euro 2016. Pourtant, l’Italie peut vraiment réitérer un exploit européen.

 

Le dernier championnat d'Europe remporté par l'Italie date de 1968

Le dernier championnat d’Europe remporté par l’Italie date de 1968

 

Une sélection très intéressante

 

Analysons les composants importants de l’équipe, en commençant par le sélectionneur, Antonio Lire la suite

Une équipe de France pas si convaincante


Quatre mois que l’on attendait revoir jouer l’équipe de France. Elle a affronté le Brésil puis le Danemark en match amical. Retour sur deux matchs amicaux bien différents l’un de l’autre où la France a moyennement convaincue.

Lire la suite

Nos chances pour le Mondial


A 10 jours du début de la Coupe du Monde au Brésil et au lendemain du nul de l’Equipe de France 1-1 face au Paraguay, quels atouts l’EDF peut-elle bonifier et quelles faiblesses peut-elle corriger ? Que faut-il retenir des dernières performances des Bleus, que ça soit face à la Norvège, mardi dernier ou bien hier face au Paraguay et que peut-on envisager pour le match face à la Jamaïque dimanche ?

Nous allons procéder par compartiments de jeu, du gardien revenu en forme hier à Nice et a repris le brassard de capitaine à la pointe de l’attaque jeune et séduisante.

Notre gardien

Le portier français, qui n’était pas présent lors de la victoire 4-0 face à la Norvège où Ruffier (Saint-Etienne) avait pris sa place, a retrouvé son poste de numéro 1 dans la hiérarchie des gardiens hier ainsi que son brassard délégué mardi dernier à Mamadou Sakho. Malgré quelques frayeurs, il a su maintenir la cage inviolée pendant 89 minutes face au Paraguay jusqu’à l’égalisation de la tête par Caceres. Hugo Lloris est trop court et ne peut que dévier légèrement le ballon. Il reste toutefois un atout incontournable, par sa dextérité et sa capacité à conserver les cages tricolores sereinement, pour la Coupe du Monde.

Le précédent match a aussi montré que Stephane Ruffier était présent tout comme Mickaël Landreau qui vit ses derniers moments sur le gazon vert.

Notre défense

La charnière centrale Sakho-Koscielny semble largement convenable. De plus, elle sera renforcée dans les prochains jours par l’arrivée du madrilène Raphael Varane.

Sakho, qui a hérité du brassard mardi dernier lors de France-Norvège est en regain de confiance ; sa très belle saison avec Liverpool lui permet donc d’intégrer le groupe sans problème. Peu d’hésitation quant à sa qualité de défenseur, il saura rivaliser à l’échelle mondiale.

Koscielny est aussi présent, notamment dans l’impact physique. Sa rage de vaincre sera sans doute un avantage pour ce joueur et pour le staff cet été.

Derrière eux, il reste Varane, qui n’a pas joué les 2 matchs de préparation mais qui saura éclater par sa jeunesse et son intelligence de jeu qui font sa marque de fabrique au Real Madrid ou encore Mangala, d’envergure moins importante mais tout aussi précieux dans l’effectif.

Les latéraux

Composé de Digne, jeune joueur qui vit sa première sélection en Equipe de France et qui pourrait bien chipper la place à Sagna qui reste en dessous de ses moyens. En cause, les nombreuses blessures qui l’ont contraint cette année.

Debuchy reste lui aussi dans cette lignée de défenseur droit qui cherche à s’imposer et convaincre le sélectionneur Didier Deschamps de leur titularisation au Mondial.

Du côté gauche, Patrice Evra reste un pilier de l’Equipe de France. Peu de concurrence sur son côté, il reste toutefois un acteur majeur de l’affaire Khnysna et son coup de gueule à Téléfoot il y a quelques mois ont entaché sa côte de popularité. En revanche, ses performances footballistiques restent remarquables.

Notre milieu de terrain

Jeune mais peu expérimenté en compétition internationale, notre milieu de terrain tricolore a su faire taire les critiques quant à leur jeunesse par le terrain. A l’image d’un Paul Pogba étincelant au fur et à mesure des rencontres en sélection. Le turinois, alors âgé de 17 ans quand il quitte Manchester United, est à 21 ans, l’un des meilleurs milieux de terrain au monde. Agile techniquement, il sait se sortir de situations parfois impossibles.

A ses côtés, figure Yohann Cabaye ou encore Matuidi, qui ont formé une triplette séduisante hier face au Paraguay. Leur marge de progression reste encore importante, au niveau de la coordination notamment.

Pour compléter la liste des milieux de terrain sélectionnés par Didier Deschamps, il y a Clément Grenier, atout incontournable pour les coups francs lointains mais aussi Rio Mavuba et Moussa Sissoko.

Notre attaque

Pour pouvoir inscrire des buts lors du Mondial au Brésil cet été, il nous faut des attaquants et ce n’est pas ce qui manque ! En témoigne la réaction de Samir Nasri, auteur d’une saison fantastique à Manchester City mais qui reste à la maison.

Evoluant en 4-3-3, la sélection tricolore possède un milieu offensif qui joue le rôle d’attaquant, elle évolue selon la situation en 4-4-2, laissant Valbuena faire le travail défensif. Le marseillais, agile aussi sur coup de pied arrêté est un atout pour l’Equipe de France, son intelligence de jeu pourrait compliquer la tâche de ses adversaires au Brésil, en revanche son physique pourrait lui faire défaut.

Sur les côtés, l’Equipe de France pourra compter on l’espère sur le retour de Franck Ribéry qui reste quand même en dessous depuis son échec à la remise du Ballon d’Or. Espérons un retour aussi triomphant du madrilène Karim Benzema, préservé avant la Coupe du Monde. Olivier Giroud pourrait compliquer la situation de l’ancien lyonnais, le Gunners monte en puissance depuis quelques matchs, reste pour lui la tâche la plus importante, faire preuve de régularité.

Les surprises en attaque

Antoine Griezman et Loïc Rémy sont les atouts phares de cette Equipe de France version Deschamps. Le jeune de la Real Sociedad a même inscrit hier son premier but sous le maillot des Bleus et qui confirme de ce fait sa belle saison. Il pourrait bien se faire remarquer et devenir la clé en attaque au Mondial (buteur en finale de la CDM ?? Les paris sont ouverts !).

L’ancien marseillais, éteint depuis plusieurs mois, renaît depuis ses bonnes prestations en Premier League et sa sélection en Equipe de France. Il nous a prouvé encore hier qu’il est capable de gestes de grande classe avec un ciseau qui n’est malheureusement pas parvenu à faire trembler les filets paraguayains.

 

La France a tous les atouts pour rivaliser cet été au Brésil, il faudra faire preuve de constance et d’envie pour remporter la Coupe dont tout le monde rêve. Cette équipe jeune pourra s’appuyer sur des joueurs expérimentés comme Benzema, Ribéry ou Evra ; (et il ne faut pas l’oublier !) sur un sélectionneur qui connaît l’enjeu et qui saura maitriser un groupe en quête de réussite.

Analyse de la victoire des Bleus contre les Pays-Bas


Benzema

 Au lendemain de la victoire des Bleus 2-0 sur les Pays-Bas, nous pouvons tirer les  premières analyses sur la prestation de l’Equipe de France. Poussée par un Stade de France  à guichet fermé, les Bleus ont su prendre le dessus sur une équipe qui n’a pas su mettre en  valeur tous ses atouts.

 

La défense centrale : Complémentarité

Didier Deschamps a choisi de mettre Mangala aux côtés de Varane. Très bon choix semble-t-il pour le coach puisque cette complémentarité entre ces deux jeunes joueurs a permis de contenir les assauts de l’attaquant vedette des Pays-Bas, Robin Van Persie. Didier Deschamps semble donc avoir trouvé la défense idéale pour la Coupe du Monde.

Paul Pogba : maître incontesté du milieu de terrain

Longuement critiqué pour ses contres-performances ces dernières semaines, Pogba s’est montré très généreux dans l’effort avec des gestes de grande classe qu’il a l’habitude d’exécuter.

Blaise Matuidi : l’homme aux deux cœurs

Auteur d’un somptueux but à la 41eme minute, Blaise Matuidi a été récompensé de l’effort qu’il fournit sur le terrain en Équipe de France et au Paris Saint Germain. A noter qu’il a déjà joué plus de 40 matchs, toutes compétitions confondues cette année, et il ne compte pas s’arrêter là !

Antoine Griezmann : le petit nouveau

Le jeune joueur de la Réal Sociedad, qui vient d’être convoqué en Équipe de France par Didier Deschamps, a su trouver ses marques et développer son jeu. Il semble avoir été mis en confiance par ses coéquipiers. Néanmoins, il ne s’agit que de sa première sélection en Bleus, et il lui reste encore du chemin pour arriver au pied du Stade Maracana en juin.

Karim Benzema : le renouveau du buteur

Auteur d’une très belle saison au Real Madrid avec 15 réalisations actuellement, l’ancien joueur de Lyon a retrouvé le chemin des filets en Bleus avec un but à la 32ème minute d’une volée magnifique qui est venue se loger dans les filets du gardien hollandais. Reste à lui de confirmer ses belles performances et de convaincre Didier Deschamps de le choisir à la place d’Olivier Giroud.

Enfin, Lucas Digne : première sélection

Pour terminer, Lucas Digne, pour sa première sélection comme Antoine Griezmann, est entré en cours de jeu et a apporté sa fraîcheur sur le côté gauche. Il s’est rendu disponible à ses coéquipiers. Espérons pour lui qu’il puisse intégrer cette place aux dépens de l’expérimenté Patrice Evra.

Au final, avec une équipe jeune et remaniée, le sélectionneur français a joué un très bon coup. Avec de la fraîcheur, ses joueurs ont su se rendre complémentaires les uns des autres pour bonifier l’équipe. Didier Deschamps tient peut-être la composition et l’équipe pour se rendre au Brésil au mois de juin prochain. Le test a donc été réussi et met en confiance ses joueurs pour gagner leur place au Brésil.